Artem bali 1117881 unsplash

Le karma et la réincarnation dans l'hindouisme balinais

Les Balinais hindous croient qu'après la mort le corps du défunt doit être dissoud pour retourner à ses éléments originaux. Durant le processus de crémation (appelé ngaben) il y a le rite de purification qui libère l'esprit de son enveloppe temporaire sur Terre, la dissolution facilitant à l'esprit son voyage vers sa nouvelle "existence" et après que se passe t il ?

C'est une tradition à Bali que quand quelqu'un meurt la communauté du village (banjar) aide à la préparation pour une des étapes finales de rites de passage. Quand la crémation a eu lieu les cendres sont collectées et transportées à la plage/rivière la plus proche puis jettées dans l'eau pour un autre rituel de libération qui indique la séparation finale entre le corps et l'esprit, les cendres étant dispersées là où tout fini, l'esprit est ainsi unifié avec le grand océan. Selon l'hindouisme l'esprit est immortel contrairement au corps. L'idée que l'esprit de n'importe quel être vivant incluant les animaux et les plantes soient réincarné en fonction de leur karma qui signifie littéralement action. La somme des actions est ce qui détermine la réincarnation de chacun : faire des offrandes, participer à des danses sacrées, jouer de la musique etc. Le cycle de mort et de renaissance est gouverné par le karma qui est réferré comme samsara. Après plusieurs renaissances chaque personne peut éventuellement devenir insatisfait par le bonheur limité et les plaisirs que le monde offre. Après beaucoup de renaissances une personne commence à chercher des formes de bonheur plus élevées ce qui peut être atteint uniquement par l'expérience spirituelle. Quand après beaucoup de pratique spirituelle une personne finalement réalise sa nature divine c'est à dire en réalisant que son âme est immortelle plutôt que son corps ou ego tous les désirs de plaisir du monde disparaitront car ils deviendront fades comparé au bonheur spirituel alors elle sera prête pour la prochaine étape. Quand tous ses désirs se seront évanouis la personne ne renaitra pas, c'est une dissolution ultime. 

Ainsi quand le cycle de renaissance vient à une fin on dit que la personne a atteint le moksha (ou salutation), c'est l'équivalent du nirvana dans le bouddhisme.

Pour les Balinais hindous lorsqu'un bébé nait en général quelques semaines après nous allons voir une sorte de médium pour demander qui parmi nos ancêtres est redescendu sur Terre et s'est réincarné en ce bébé mais aussi pour savoir si cet ancêtre a des demandes spécifiques pour la cérémonie de 3 mois du bébé. En effet nous croyons que chaque bébé est la réincarnation d'un ancêtre. Il faut savoir aussi que nous croyons qu'un animal qui a été sacrifié pour une cérémonie religieuse peut se réincarner en humain, son âme s'élevant. Au fur et à mesure que l'enfant grandit l'entourage remarque chez lui que son caractère, attitude ou certains traits physiques ressemblent à l'ancêtre qui est censé être réincarné. Par exemple mon petit frère de 16 ans est la réincarnation de notre grand-père et justement parfois sa façon de parler nous rappelle notre grand-père et aussi qu'il est aussi grand que comme l'était mon grand-père ou encore la façon dont parfois il s'assoit comme lui.

 

AVANT LA RÉINCARNATION

Il y a des périodes de "paradis" et d'"enfer" ,  leurs longueurs dépend du karma de la personne. Une personne peut retourner dans une caste plus haute ou comme un animal (on considère que le pire est d'être réincarné en chien), une plante, là encore c'est en fontion du karma. Des âmes ne se réincarnent que quand elles sont prêtes après avoir payé pour leurs péchés dans le champ de chagrin où elles ont été torturées par les démons de Yama. Ceux qui tentent d'échapper à leur temps dû vont irrévoquablement terminer en avortement, mourir jeune et se retrouver à la case 0.  La répétition de réincarnation dans le monde amène à la fois bonheur et chagrin car cela se déroule à cause des attachements restants de l'âme avec divers "débris" du monde. 

Pour avoir un enfant en bonne santé il faut prêter à la réincarnation de son âme, ce n'est pas n'importe qui qui se réincarne cela doit être l'âme d'un ancêtre. Mais pour avoir la bonne âme qui descend il faut tout bien préparer notamment les bonnes prières qui doivent se faire au bon endroit. 

Cette vie que nous avons aujourd'hui est un plaidoyer pour le prochain "voyage" de vie. Etre né dans ce monde est une opportunité d'utiliser l'intelligence et la conscience de l'humain comme étant l'être le plus élevé et qui doit chérir le "véhicule". Les Balinais hindous croient que notre incarnation actuelle n’est qu’une étape dans le processus menant à une autre et meilleure réincarnation qui dépend du meilleur karma ou des actes que nous accomplissons dans la vie actuelle...

 

Photo de couverture par Artem Bali

 

Suivez notre page Facebook Bali Revepour ne pas manquer nos dernières actualités.

 

religion & croyances