83307268 500468277280349 6770320251931328512 n

Pourquoi les Balinais utilisent des pièces chinoises dans leurs rites ?

Appelées pis bolong en Balinais ou encore uang kepeng en Indonésiens ces pièces chinoises sont des reliques vivantes rendent une cérémonie incomplète sans leur présence. Les pieces anciennes chinoises avec un trou carré au milieu et des caractères chinois sur les côtés sont partout à Bali, découvrez donc pourquoi.

 

Depuis fort longtemps Bali et la Chine ont établi des relations, l'unes des raisons principales étant le commerce et elles sont apparues à Bali au 7ème siècle.  Une inscription découverte au village de Sukawana suggère que c'est au 9ème siècle que ces pièces étaient utilisées dans les rituels balinais hindous. La présence chinoise a eu une grande influense sur l'art et la culture balinaise, cette relation a même conduit au mariage historique entre Sri Maharaja Aji Jayapangus, roi de Bali et Kang Cin We une princesse chinoise en l'an 1200 après J.C. L'histoire étant que Kang Cin Wei demande au roi que les pièces chinoises fassent partie des rituels balinais. Elles ont donc intégré les rites mais aussi le système monétaire. 

A Java et Bali elles sont devenues les "pennies" de l'économie avec chaque pièce ayant des faces à valeur égale. Le trou au milieu avait un but utilitaire, les pièces étaient accrochées à un fil et comptées si nécessaire.  Les Européens qui vinrent au 17 eme siècle ne changèrent pas l'utilisation de ces pièces, mails ils utilisèrent leur propre devise pour le commerce.  Après l'indépendance de l'Indonésie la rupiah devint la forme de devise nationale. Les pièces chinoises étaient restées pour les transactions quotidiennes. Graduellement jusqu'en 1970 quand la sensibilisation des gens a commencé ils ont renoncé à utiliser les pièces chinoises dans leur vie économique mais leur but pour les rituels a continué.

La présence de pièces dans les rituels est devenue une habitude, cependant le stock de pièces a chuté. Pour certains rituels tels que la crémation ou butha kala les pièces ne peuvent être réutilisées. L'augmentation de la demande a conduit les gens à en créer des fausses, les doublons sont très différents des pièces originales chinoises. Leur taille est plus petite, elles sont plus fines et les inscriptions chinoises ont presque disparu. On peut facilement trouver ces imitations dans les marchés, le prix étant inférieur à l'originale. La bas elles se vendent bien car beaucoup de personnes n'ont pas le choix, le bas prix est la raison pricnipale car juste pour un petit temple le nombre de pièces nécessaires pourrait atteindre une forte somme.

L'utilisation des copies de pièces est cependant non recommendé. Ce problème a reçu l'attention du gouvernement, l'office culturel de Bali a formé the Bali Heritage Trust = héritage du patrimoine de Bali. Leur premier projet pilote était de faire des pièces chinoises en version balinaise. Ce projet débuta en 2004 et a été facilité par l'Unesco. Cela se déroula au village de Tojan dans la région de Klungkung à Bali ouù une fabrique produit des pièces pour les rituels. Cette usine crée 5 versions différentes des pièces chinoises et produits en 5 matériaux différents connus comme panca datu ou encore les 5 éléments de vie ; fer, argent, cuivre, or, bronze. Respectivement ces matériaux ont des significations spéciales. Les caractères balinais montrent aussi un signification et forces spéciales et remplacent les caractères chinois qui généralement notent le nom de la dynastie émettrice. Chaque côté de carré de la pièce représente la force des 4 points cardinaux du compas. Par dessus les lettres présentes sur la pièce se trouve par dessus elles un padma, le symbole de la sainteté est représenté. 

Le processus de fabrication de ces pièces balinaises incorpore une unique métholde qui est de récolter les restes ménagers tels que robinets cassés etc. A part nettoyer l'environnement ils ne voulaient pas dépendre de matériaux qui étaient offerts à l'usine. Mais comment des choses usagées peuvent elles être utilisées pour des cérémonies ? Tous les matériaux recyclés sont forgés ensemble et deviennent ainsi une nouvelle chose. De plus des cérémonies de penganugerahan (pour demander pureté et bénédiction d'objet) sont conduites au temple Besakih et au temple Ulun Danu Batur.  Les propriétés uniques de ces pièces balinaises sont espérérées motiver les gens de les utiliser dans leurs rituels. De plus leur prix est moins cher et elles sont recommandées d'être utilisées pour les offrandes.

Certaines personnes croient que les pièces chinoises ont des significations et buts différents, ils croient qu'elles possèdent des pouvoirs divins, surtout celles avec des symboles ou inscriptions spéciales. Ces symboles auraient des pouvoirs reliés à une légende épique, mais ce n'est qu'une rumeur. Les pièces sont des objets normaux qui peuvent contenir des pouvoir quand ils en sont remplis par certains rituels. Il existe aussi des statues faites de pièces, par exemple une statue de Bhatara Rambut Sedana qui est adoré comme dieu de la fortune. Si un rituel spécial est fait la statue peut être utilisée pour le culte sinon elle reste juste une simple statue. Malgré la présence de pièces balinaises les pièces chinoises restent les plus utlilisées.

 

Suivez notre page Facebook 3 pour ne pas manquer nos dernières actualités.

 de couverture par Dewa

EN IMAGES

83400012 1182890788581920 2751434196747550720 n

Piece chinoise1

83949034 2745631092222457 4305868726156132352 n

Piece chinoise

Traditions & société