J1 distribution dons décembre 22

Cela nous a fait plaisir de pouvoir reprendre nos distributions de donations comme avant le covid19. Pour le moment nous avons fait une première journée de distributions de dons mi décembre à l'est de Bali, à Karangasem, quasiment toute l'équipe était au complet pour l'occasion. Pour cette première journée nous avons visité 6 familles dont 1 qui est un garçon vivant avec ses grands-parents et 5 sont des personnes âgées isolées. Notre partenaire Bali Caring Community qui nous met à chaque fois en lien avec des personnes dans le besoin nous a accompagné pour la journée. Nous ferons une deuxième journée de distribution en janvier et nous en profiterons aussi pour faire le récapitulatif de comment l'argent de la cagnotte de dons a été distribué.

Découvrez ci dessous nos rencontres ainsi que les histoires des personnes dans le besoin à qui nous avons pu donner un peu de baume au coeur grâce à vous. Merci infiniment 

WAYAN KONDRA

SON HISTOIRE

Wayan Kondra a 75 ans, il ne s'est jamais marié mais à 100 mètres de chez lui habite sa petite soeur avec sa famille. Wayan Kondra travaille comme paysan, il cultive des patates douces, du manioc, du maïs, etc. S'il récolte du maïs il peut gagner  Rp. 50 000 – 100 000 par 4 mois. Si récolte de manioc il peut réussir à avoir Rp. 300 000 par 8 mois / 1 an. Pour obtenir un revenu supplémentaire, il élève également plusieurs poulets.

 A REÇU

500, 000 rp + 1 sachet avec des vêtements, brosse à dents. 

KETUT SRI KENENG

SON HISTOIRE

Elle ne sait pas trop quel âge elle a mis à part qu'elle a environ 80 ans. Son époux est mort il y a longtemps, elle a 3 enfants (tous des femmes) mariées à Java. Vivant en dehors de Bali, les enfants rentrent rarement à la maison. Sa maison a été rénovée en 2014 par gouvernement Balinais. Sa source de revenu:

Ketut Sri Keneng ne peut faire que du jardinage, elle cultive des patates douces, du manioc, etc. La plupart des produits du jardin sont utilisés pour les légumes/manger. Les ventes de la récolte dans le jardin ne sont pas importantes, parfois la vente de manioc peut rapporter Rp. 50 000 – 100 000 par récolte/en moyenne tous les 6 mois.
Pour les repas quotidiens si elle n'a pas de riz elle demande parfois aux petits-enfants de ses proches. Sa maison n'a pas d'électricité et d'eau courante, elle récupère l'eau de pluie. 

 A REÇU

500,000 Rp + 1 sachet avec vêtements avec brosse à dents

 

WAYAN DIKE

SON HISTOIRE

Wayan Dike a 10 ans. Son père est décédé quand il était tout petit et sa mère l'a abandonné à ses grands-parents paternels suite à cela. Leur maison est celle où nous avons eu le plus de mal à aller car l'accès y est difficile. Leur maison se trouve sur un terrain dangereux car il y a risque de glissements de terrain quand il y a de fortes pluies. L'école se trouvant loin Wayan Dike va à l'école grâce à un voisin qui l'y amène en scooter. Son grand-père travaille pour faire du vin de palme à vendre, il peut vendre du vin de palme pour environ Rp. 60 000 par 4 jours, plus la personne se sent âgée moins elle est forte pour grimper au cocotier pour faire ce vin. Quant à sa grand-mère elle s'occupe d'une vache appartenant à sa voisine. Ils n'ont pas reçu d'aide du gouvernement pour le riz pour les pauvres (Raskin).

 ONT REÇU

750,000 Rp + un sac vêtements pour grands parents avec brosse à dents + un sac vêtements avec jouets et fournitures scolaires pour le petit fils. Nous avons aussi donné un sac de vêtements et fournitures scolaires aux 2 petits voisins qui étaient présents lors de notre remise de donations. 

KOMANG RODYA

Komang Rodya a environ 70 ans, il ne s'est jamais marié. Il n'a pas de maison fixe, le maison où il habite c'est à quelqu'un donc depuis 3 ans il habite là au milieu de nulle part, proche de la rivière et des rizières. Quand l'eau de la rivière monte trop cela arrive jusque chez lui. Komang Rodya travaille comme agriculteur et cultive une rizière de 15 acres. Il cultive du riz ou des cultures secondaires selon la saison. La récolte a généralement lieu tous les 6 mois, le rendement se présente généralement sous la forme d'environ 50 kg de riz ou de maïs, non destinés à la vente mais en tant que provisions à consommer pendant ces 6 mois. Il doit vendre ses poulets de compagnie pour obtenir un revenu lui permettant d'acheter des plats d'accompagnement. Outre les poulets, il entretient également 1 vache appartenant à son voisin.

 

 A REÇU

500,000 Rp + 1 sachet de vêtements avec brosse à dents

NENGAH CENIK

SON HISTOIRE 

Nengah Cenik ne connait pas son âge donc difficile de vous donner cette information. Elle vit avec son frère Ketut Nganta qui n'était pas là quand nous sommes allés les voir. Tous deux ne sont pas mariés, ils vivent seuls dans cette maison et pas loin d'eux vit  leur jeune frère avec sa famille. Ketut Nganta travaille pour trouver du bois de chauffage à vendre. En 1 jour, il peut collecter 2 fagots de bois qui sont vendus à Rp. 20 000.Nengah Cenik quant à elle est trop âgée,  elle ne peut plus travailler à la recherche de bois.

 A REÇU

500,000 rp + 1 sachet de vêtements avec brosse à dents

KETUT TAMAN

SON HISTOIRE 

Ketut Taman a environ 70 ans, il ne s'est jamais marié. Il vit au milieu de la fôret, avant il habitait avec sa soeur qui ne s'est jamais mariée non plus. Sa soeur est décédée il y a 2 ans du coup il se retrouve tout seul. Ketut Taman travaille comme ouvrier du bâtiment avec un salaire de Rp. 50 000 – 70 000 par jour, en 1 mois il peut travailler 5 fois.
Pour obtenir des revenus supplémentaires, il élève également 3 chèvres appartenant à ses voisins.
 

 A REÇU

500,000 rp + 1 sachet de vêtements avec brosse à dents