J3 - Distribution dons DÉC 18

Nous voilà à la présentation de notre dernier journée de distribution de dons pour le deuxième semestre 2018. Je crois bien qu'on ne s'habitue jamais aux histoires tristes de ces personnes que nous visitons, de voir la misère dans laquelle elles vivent mais qui gardent malgré tout du courage et qui nous balancent à chaque fois de belles leçons de vie. 

 

RÉCAPITULATIF DEUXIÈME SEMESTRE 2018 : JUILLET - DÉCEMBRE 2018

DONS D'AFFAIRES

Nous avons reçu de juillet à décembre 2018 des dons d'affaires de la part de 50 personnes.

MILLE MERCI A : Sandrine Herrault, Marie Eve Pelchat, Pascale Puraye, Céline Raimbert, famille Ravaud, Gwenola Piemont, Aurélie Germes, Lucile et Julien, Elodie Papazian, famille Percier, Maryline & Marius, Christine Ponzevera & Marie Isabelle Rocca, Céline Got, famille Olivia, Tarik Aguizoul, famille Pillon, Cynthia Nardini, Anne-Laure & Michael, Christine Ohresser, famille Ludovic, Alain & Virginie Levieux, Pierre Richard, Mai et ses amis, Arnaud Joliveau, Christian & Béatrice, Angélique, Elodie Leemans, Titaina Mamert, Carine Larue, Christine & Marie, Lisa + Eni + Sri + Ati + Adrien + Mpu, Stéphane Papineau, Virginie Baudinet, Valérie Blaser, Elise Prats, Céline Juillard, Sébastien Klein, famille d'Hector, Julie Pradeau, Séverine & François, Gaby Parente, Karine Saland, Marylène, Laetitia, Clara Joy & Eric, Régis, Pierre Smoucovit, Sylvie, Mélanie Soille, Benoit Deschamps

Sans vous ce projet d'aide n'aurait pu aboutir. Merci infiniment d'avoir pu apporter du réconfort et de l'aide à ces gens grâce à vos dons !

 

DONS MONÉTAIRES

Pour les dons monétaires nous avons reçu de la part de 17 personnes que nous remercions chaleureusement :

- Famille Ravaud = 1,670,000 rp

- Aurélie Germès = 850,000 rp

- Comptoir du Paréo = 4,000,000 rp

- Pierre Yves Doegue = 300,000 rp

- Famille Jordant : 1,670,000 rp

- Julien Coulon = 1,000,000 rp

- Pierre Richard = 850,000 rp 

- Christine Ponzeverat & Marie = 1,000,000 rp

- Titaina Mamert = 200,000 rp

- Lisa + Eni + Sri + Ati + Adrien + Mpu = 850,000 rp

- Solène Gissinger = 383,000 rp

- Louis Marie = 2,267,000 rp

- Anne Sophie Seng = 1,000,000 rp

- Sébastien Kelin = 700,000 rp

- Sophie Saujot = 4,850,000 rp

- Benoit Deschamps = 580,000 rp

- Famille Mathieu Sorgues = 480,000 rp

Au TOTAL nous avons donc reçu une donation monétaire de 22,650,000 rp

Bali Rêve ayant fait une donation de 4,000,000 rp donc

GRAND TOTAL DE LA CAGNOTTE : 26,650,000 rp

Distribué pour Lombok le 8 août 2018 pour le séisme : 3,000,000 rp 

Distribué durant première journée de distribution : 13,500,000 rp

Distribué durant deuxième journée de distribution : 6,000,000 rp

Distribué durant troisième journée de distribution : 4,150,000 rp

 

En 2018 nous avons distribué de nombreux vêtements, jouets, fournitures scolaires etc et au total 44,250,000 rp entre 37 familles, 2 orphelinats,  des gens de Lombok. Merci pour votre magnifique générosité !

 

LOMBOK SUITE AU SÉISME D'AOÛT 2018

En août Bali Rêve a donné 1,000,0000 rp de sa part et pris 2,000,000 rp de la cagnotte projet solidarité BR pour l'envoyer à notre guide francophone correspondant à Lombok : Zulfikar Ali Bhuto Nasution qui s'est chargé avec ses amis guides la bas d'acheter des affaires et nourriture pour pouvoir les distribuer directement aux sinistrés du séisme. Merci à vous  

Mme LEMBUK 

SON HISTOIRE

Il s'agit de la triste histoire de madame Lembuk qui a 70 ans et vit à Tabanan avec son fils unique qui n'est pas marié. Son époux est mort il y a de cela plusieurs années et elle vivait avant dans une sorte d'étable avec les vaches, oui oui vous avez bien lu ! Les habitants du village étant tristes de cette situation pour elle se sont mobilisés à leur façon. Le docteur du village a prêté un terrain pour lui construire une petite maison qui a été faite grâce à donations de plusieurs personnes du village par exemple de briques, de sable etc. La maison est très modeste : 1 chambre seulement et la terrasse, pas de salle d'eau ou de cuisine mais cette femme et son fils sont contents d'avoir un toit sous la tête. en fait ne peut plus quitter son lit, avant elle était vendeuse au marché, il y a quelques années elle s'est faite renversée par une voiture dont le conducteur a pris la fuite depuis elle est handicapée et se repose entièrement sur son fils pour s'occuper d'elle. Elle commence aussi un peu à perdre la tête. Son fils ne gagne pas grand chose, juste de quoi les nourrir, il balaie le marché et rues devant le marché une fois que celui ci se termine ainsi le reste de la journée il peut veiller sur sa maman.

 A REÇU

Vêtements adultes et 1,000,000 rp

AYU PRAMESTI

SON HISTOIRE

Une histoire comme on en a souvent raconté depuis que nous faisons ce projet solidarité malheureusement. Ayu Pramesti 7 ans et vit avec sa grand-mère depuis l'âge de 5 mois. Son père est mort et sa mère l'a abandonnée à sa grand-mère maternelle, le grand-père est mort il y a de cela plusieurs années. Celle ci ne gagne pas grand chose elle vend quelques paquets de riz au bord de la route et quand sa petite fille a terminé l'école elle passe la journée à ses côtés et le soir celle ci dort sur une table car sa grand-mère n'a pas assez d'argent pour acheter un autre matelas et pas la place pour en mettre un deuxième. Merci au chef du banjar de nous avoir accompagné.

 A REÇU

Vêtements enfants et adultes, jouets et fournitures scolaires + 1,000,000 rp

1 min 1

2 min 1

3 min 1

YAYASAN PANTI ASUHAN SALAM 

LEUR HISTOIRE 

Nous sommes allés rendre visite à un orphelinat au gérant chrétien à Tabanan qui accueille au total 33 enfants dont un bébé, un garçon de 2 ans 1/2 les parents sont divorcés et donc ils ont décidés de le laisser à l'orphelinat car pas les moyens pour l'élever, il y a aussi 7 enfants école primaire et les autres enfants répartis entre le collège et le lycée. Malheureusement ceci est l'une des histoires les plus courantes dans les orphelinats ou encore des familles que nous rencontrons lors de nos distributions de dons des familles pauvres et qui divorcent/ un parent qui meurt et l'autre retourne dans son village natal et décide(nt) d'abandonner leur(s) enfant(s) aux grands-parents ou à un orphelinat, des enfants abandonnés à l'orphelinat car les parents n'ont pas les moyens ou ont une situation familiale compliquée ( relation hors mariage par exemple etc ) ou encore comme c'est le cas dans cet orphelinat où certains enfants ont toujours leurs parents (pauvres encore une fois )  à qui ils vont rendre visite tous les weekend et le reste de la semaine ils restent à l'orphelinat qui s'occupe d'eux. Bref dans toutes ces situations on retrouve bien souvent le même dénominateur la grande misère qui existe bien à Bali surtout dans les zones rurales malheureusement la vie y est très dure. 

Tous les enfants n'étaient pas présents durant notre visite car ils avaient l'école, du coup ceux que nous avons pu voir nous ont fait la surprise de nous présenter une chanson et de chanter " We are the world, we are the children " de Michael Jackson, ce fut très touchant.

 ONT REÇU

Cartons de : vêtements enfants, jouets, fournitures scolaires + 2,150,000 rp