Covid19 a bali

Situation du covid-19 à Bali

Ce virus n'épargne décidément aucun endroit sur Terre et Bali bien sûr Bali est touchée.Le chemin à parcourir est encore long, on ne sait pas où il nous mène mais il ne peut qu'être une transition entre le monde d'hier et celui de demain pour qu'il soit mieux. Car durant ce parcours plein d'embuches on ne peut que tirer le meilleur de nous, l'humanité en souhaitant que nous ne retournerons pas de sitôt dans nos mauvaises habitudes.

A ce jour (29 avril 2019) à Bali  plus de 215 personnes atteintes dont + de 100 sont toujours hospitalisées sur notre ile, 88 guéries, 4 morts. En Indonésie on recense + de 9 000 cas, 1 254 guéris et 773 décès.

Ce virus n'épargne décidément aucun endroit sur Terre et Bali bien sûr Bali est touchée, à ce jour plus de 215 personnes atteintes dont + de 100 sont toujours hospitalisées sur notre ile, 88 guéries, 4 morts. En Indonésie on recense + de 9 000 cas, 1 254 guéris et 773 décès.
✈ L'Indonésie a fermé l'entrée sur son territoire et transit depuis le 2 avril et ce pour une durée indéterminée sauf aux personnes détenant un permis de séjour, des détenteurs de visa diplomatique ou de service du personnel d’assistance médicale, alimentaire et humanitaire des compagnies aériennes et leurs équipages des étrangers travaillant sur des projets stratégiques nationaux. Depuis le 24 avril jusqu'au 31 mai l'utilisation des transports terrestres, ferroviaires, maritimes et aériens sont interdits, les vols domestiques sont ainsi suspendus. Ces mesures concernent les entrées et sorties des zones (régences, villes et provinces) appliquant les PSBB et celles déclarées « zones rouges de propagation du virus », qui n’ont pas encore imposé les mesures de distanciation sociale à grande échelle. Ces dernières mesures ont été prises afin d'éviter l'exode du Lebaran (interdit cette année) et qui suit la fin du ramadan.


Voici donc en gros ce qui se passe à BALI depuis mars-avril 
- pas de confinement obligatoire mais l'auto confinement est recommandé par le gouvernement.
- les plages et lieux publics sont fermés tout comme les lieux touristiques.
- les écoles, universités sont fermées, les enfants apprennent donc à la maison à distance avec leur professeur et un programme télé 
a été mis en place pour aider les écoliers.
- la plupart des hôtels sont aussi fermés, ce qui fait que beaucoup des employés sont au chômage partiel ou travaillent mais avec une grosse baisse de salaire 
- il reste des magasins et restaurants, warung makan ouverts mais qui sont désertés car les gens n'ont plus les moyens financiers. Dans les restaurants on ne peut plus manger sur place, uniquement à emporter. Beaucoup de magasins, pharmacies etc mettent à disposition gel antiseptique/eau + savon à utiliser avant que le client entre. Et certains limitent le nombre de clients à l'intérieur par exemple à la banque pas plus de 6 personnes à la fois.
- le télétravail est recommandé quand c'est possible de le mettre en place.
- la distance sociale est fortement conseillée.
- des numéros d'urgence ☎ ont été mis en place si on pense être atteint du covid-19 : 0361 25 11 77 ou WhatsApp : 0857 9224 0799
- le port du masque en sortant de chez soi est obligatoire depuis le 20 avril et dans beaucoup de frontières de village les pecalang (sécurité religieuse des villages) surveillent que toute personne entrant dans le village a bien mis un masque. Désormais on trouve beaucoup de vendeurs de masques en tissu car nous avons pas mal de petits couturiers  ici. Mais sinon on trouve aussi des masques chirurgicaux en pharmacie où leur vente est limitée à. 2 par personne
- les marchés sont toujours ouverts mais de 11h à 14h. Beaucoup d'habitants n'ont pas de frigo ce qui les oblige donc à s'y rendre chaque jour faire leurs achats. Beaucoup de marchés sont désormais équipés de cabine désinfectante.
- les départs en vacances à l’occasion de la fête du Lebaran, sanctionnant la fin du mois du Ramadan seront interdits  afin de limiter la propagation du coronavirus. Cette mesure devrait concerner l’agglomération Jabodetabek et les régions appliquant les mesures de distanciation sociale de grande échelle (PSBB).
- pour ce qui est des mariages, crémations le gouvernement incite vivement à les reporter si possible. En cas d'impossibilité de report pour les mariages ils sont possibles mais seulement 10 membres de la famille de la mariée et 10 du côté du marié peuvent y assister. Les crémations uniquement 25 participants.
- tous les évènements culturels, sportifs sont annulés.

En plus de la crainte du virus  il y a la crise économique dans laquelle nous sommes en train de nous plonger inévitablement. Bali dépend à 80 % du tourisme et là il y a 0 touristes actuellement, les hôtels vides tentent de donner un semblant de salaire à leurs employés, beaucoup de personnes ont perdu leurs sources de revenus, ces petits vendeurs, les chauffeurs etc quand on sait qu'en Indonésie pas d'aides sociales type caf, assurance chômage etc. On ne sait pas combien de temps on peut tenir dans une situation pareille mais il va falloir se montrer très patient et continuer de positiver

En tout cas voici un récapitulatif des actions prises par le gouvernement pour tenter d'aider la population en difficulté 
- électricité : 50% de réduction pour le groupe 900VA et pour le groupe 450VA ça sera gratuit dans la toute Indonésie pendant 3 mois : avril, mai, juin et pour l'autre groupe en dehors de cette classe aucune dérogation n'a été définie.
- pour l'aide alimentaire à Bali, les services sociaux donnent des produits de première nécessité aux familles défavorisées, aux personnes handicapées, aux personnes âgées afin d'alléger le fardeau causé par l'impact de l'épidémie de covid19. Cette aide alimentaire de base existait auparavant dans l'allocation KPM (familles bénéficiaires / familles défavorisées) mais en raison du covid19, le montant qui est donné a été augmenté.
- une aide alimentaire est donnée aux guides officiels sous forme de dons de nourriture : riz, mie etc et certains banjars (communautés de quartiers) font des distributions alimentaire pour ceux dans le besoin.
- Et pour les gens qui ne travaillent pas, le gouvernement ne donne pas encore de solution mais maintenant il y a un programme qui s'appelle ‘kartu prakerja’ mais qui n'a pas été créé en raison du covid-19. (Il s'agit en fait du programme de Joko Widodo lors de sa nomination présidentielle) Aujourd’hui beaucoup de personnes s'enregistrent en ligne pour ce programme. S'ils réussissent le test de compétence sur l’application, ils recevront Rp.600.000 d'aides pendant environ 4 mois.

Voilà donc la mise au point concernant le covid-19 ici, alors oui comme dans n'importe quel autre pays on pourrait critiquer certaines mesures mises en place par le gouvernement, mais si nous prenons chacun nos propres responsabilités face à ce virus, c'est à dire en suivant les règles sanitaires etc pour nous même mais aussi pour autrui peut être alors que nous parviendrons je l'espère à trouver bientôt un quotidien normal. Peu importe nos points de vue différents, nos dieux différents, nos positions politiques différentes, nos classes sociales nous sommes tous confrontés à un mal invisible commun. Demain nous appartient à condition de faire les bons choix à venir qui détermineront le monde futur. La question est, sommes nous prêts à changer et surtout le voulons nous vraiment ... L'avenir nous le dira, mais ne perdons jamais espoir, jamais 

 

Suivez notre page Facebook 3 pour ne pas manquer nos dernières actualités.

 

préparation voyage guide pratique On vous recommande