Balinese hindu offerings tirta empul

Les offrandes balinaises

 

À Bali il y a des offrandes pour de nombreuses occasions, célébrer les Dieux ou les ancêtres, apaiser les démons… C'est ainsi que vous croiserez sur la route des autos ou des motos couvertes d'offrandes faites en l'honneur de Brahama, le Dieux des objets animés de métal. Vous les verrez aussi peut-être sous la forme de somptueuses corbeilles de fleurs et de fruits, portées sur la tête de femmes en procession allant célébrer l'anniversaire d'un temple. Certaines de ces offrandes peuvent avoir demandé des heures de confection.

Revenons aux petites offrandes que l'on piétine sur le trottoir. On peut parfois en voir s'empilant par centaines sur les autels à l'entrée des temples où sur les arbres sacrés. À Bali tout est équilibre et si l'on rend hommage au Dieux ou aux ancêtres avec ces offrandes placées en hauteur, il ne faut pas oublier les démons ! C'est à leur attention qu'on en dépose les segehans sur le sol.

 

Avant, les petits paniers de feuille, que l'on nomme canang sari, étaient confectionnés dans chaque famille, aujourd'hui on les achète à des vendeurs ambulant

 

Les paniers destinés aux Dieux sont remplis de pétales de fleurs, de riz, de nourriture sucrée, elles sont aspergées d'eau bénite en des gestes magnifiques et codifiés, puis on y ajoute un bâtonnet d'encens qu'on allume. La fumée permet aux offrandes de monter pour atteindre les destinataires de l'offrande.

Les paniers d'offrandes destinées aux démons sont remplis de choses souvent moins bonnes ce n'est pas grave car ces démons sont avant tout gourmands et ne distinguent pas vraiment les bonnes choses des mauvaises, aux contraires des Dieux!

 

Si vous piétinez une offrande au sol ne vous inquietez pas, ce n'est pas très important, c'est l'acte de déposer l'offrande qui compte, ensuite, que les chiens s'en nourrissent, ou que le vent les éparpille n'a plus d'importance. Les offrandes seront balayées le lendemain matin et remplacées par d'autres.

 

religion & croyances