Pinisi

Bateaux de Perancak : un des trésors cachés de Bali

 

A l'ouest de Bali il existe un trésor caché dans un village dont on ne vous parle pas dans les guides de voyage. Il s'agit tout simplement des magnifiques bateaux de pêche de Perancak qui rappellent un peu des bateaux viking. Un véritable héritage culturel se trouve dans cette partie de Bali et ce depuis plus de 350 ans...

ORIGINES

Le village de Perancak est un petit village à l'ouest de Bali abritant un temple et un port de fabrication de bateau de pêche en bois merveilleusement décorés. On appelle ces bateaux des pinini ou perahu Madura. Ces bateaux sont réalisés par les Bugis qui sont musulmans et qui sont un peuple de mer connus pour leur esprit d'aventure. Originaires de Sulawesi ils ont migres a Bali lorsque Makasar (Sulawesi) est tombe entre les mains des Hollandais en 1667. Des milliers de personnes de ce peuple prirent alors la mer pour rejoindre les iles de Java et de Bali. Tant à Java qu'a Bali les Bugis étaient engages comme mercenaires. L'estuaire de la rivière Ijo Gading dans le royaume Balinais de Jembrana devint un bon ancrage et en 1680 un groupe de Bugis offrit ses services au roi. Face à une course contre le temps ils s'installèrent près du palais du roi de Negara. D'autres Bugis mercenaires au nord de l'ile aidèrent le roi de Buleleng pour l'occupation de Blambangan (Java) en 1697.

A la fin du 19eme siècle un groupe de Bugis au sud de l'ile opérait comme pirates depuis l'ile de Menjangan.

Les Bugis contrôlaient le commerce entre Bali avec Java jusqu'au milieu du 20eme siècle jusqu'à ce que l'ouverture d'une liaison de ferry entre les deux iles détruisit leur pouvoir économique. Depuis nombreux sont les Bugis à s'être reconvertis comme pêcheurs.

CES BATEAUX : LES PINISI

Les Bugis ont toujours navigué, étant des marchands de mer ils allaient même jusqu'à Singapour et en Australie à une époque très lointaine, faisant du commerce d'ile en ile. Cela fait qu'on retrouve un peu partout en Indonésie une communauté de Bugis. Durant la tentative d'indépendance de l'Indonésie face aux Hollandais les bateaux des Bugis furent utilisés pour transporter armes et soldats. 

 

Les bateaux Bugis appelés " pinisi " sont uniquement réalisés à la main en utilisant des techniques traditionnelles transmises de génération en génération. La culture et tradition des Bugis a ainsi pu survivre malgré la modernisation de l'archipel.

 

Sans plan ni dessin ces bateaux sont construits traditionnellement en utilisant des outils spéciaux fabriques manuellement. 

Contrairement aux bateaux Occidentaux où la forme de la coque est montée en attachant des planches de bois à un cadre ou moule les pinisi eux sont construits en assemblant d'abord les planches avant le cadre. Tout est fait à l'œil nu pour le montage du bateau et ce toujours sans plan ou moule, tout dépend de l'expérience du constructeur du bateau.

Ces bateaux sont construits en bois avec le moins possible de métal. Cependant une nouvelle technique fait son apparition : des centaines de kilos de vernis sont martelés dans la coque pour contenir une couche de ciment au ventre du bateau afin de le protéger des frottements contre les roches et récifs. 

ENTRE FOI MODERNE ET TRADITIONS ANCIENNES

Comme beaucoup de leurs voisins de Sumbawa les Bugis ce sont convertis à l'islam il y a fort longtemps cependant ils ont gardé leurs traditions animistes et font toujours des rituels pour se protéger de désastres et des mauvais esprits. Lors de la construction d'un pinisi beaucoup de cérémonies de leur héritage culturel ont lieu pour célébrer chaque nouvelle étape de la construction . Par exemple l'installation de la quille et la jonction (ou le "mariage") de l'arrière du bateau et de l'arrière poste considéré comme male au bois de construction de la quille (considérée comme femelle). Une autre cérémonie essentielle consiste à percer un "nombril" à la quille, trou  dans lequel un grain d'or et une prière écrite sont insérés. Les copeaux de bois sont supposés avoir des propriétés magiques et sont gardés par les propriétaires des bateaux pour de futurs rituels.

Le mat le plus haut du bateau possède à son sommet une sorte de pic serpenté qui représente pour certains "l'oeil" du vaisseau. 

Il est clair qu'avec tous ces rituels les Bugis croient que le bateau est une entité vivante avec son propre esprit. Ses embellissements n'étant pas que de simples décorations mais des talismans qui tout comme les cérémonies elles sont essentielles pour la sécurité et succès et sans eux le bateau ne pourrait être complet ou remplir ses missions. Sur les ornements de ces bateaux présents à Bali vous découvrirez parfois quelques symboles hindous qui témoignent de la fusion des religions.

 

 

LE TEMPS EST VENU POUR PECHER ...

Les pinisi vont pêcher de nuit et toujours en paire avec de grands spots pour y voir, parfois ils se rendent même jusqu'à Jimbaran. Le plus petit de ce couple de pinisi représente la femelle et a un filet de 100 / 200 mètres de long et pouvant atteindre jusqu'à 75 mètres de fond. Et ce petit bateau a à son bord le patron pêcheur dont le rôle est de repérer les bancs de poissons. Tandis que l'autre bateau plus grand est considéré comme le male et avec l'extrémité du filet il entoure le banc. Une fois que presque tout le  filet est remonté à bord du bateau femelle les poissons péchés sont alors transférés sur le bateau male entreposés dans la glace. Ce bateau peut être chargé jusqu'à 30 ou 40 tonnes. 

 

Les bateaux naviguant en paire partagent le même nom souvent lyrique, ou choisi pour apporter la prospérité.

Parfois il arrive que les pinisi les plus petits pêchent en solo ils sont alors connus sous le nom de janda : terme pour veuf et divorcé.

 

L'équipage des pinisi ne reçoivent pas de salaire mais se partage la somme reçue à la revente de la pêche. Une fois réduit tous les frais de pêche ( essence, glace etc) la moitié du profit va au propriétaire du bateau et la moitié restante est alors divisée entre l'équipage. Par contre le capitaine et celui qui repère les bancs de poissons reçoivent une plus grande part que le reste de l'équipage. 

Les Bugis vont à la pêche tous les soirs sauf lors de pleine lune oU lors du pic de la saison des pluies, ils en profitent alors pour faire l'entretien de leur bateau. 

CONFLIT ENTRE BUGIS ET PECHEURS BALINAIS

Depuis quelques années le ton monte entre les pêcheurs Balinais avec leurs petits bateaux traditionnels " jukung et les Bugis avec leurs grands bateaux "pinisi". 

L'industrie poissonnière est en déclin  Bali car saisons des pluies et saisons sèches sont de moins en moins prédicables à cause du réchauffement climatique qui bouscule les saisons. Mais aussi et surtout a cause de la surpêche.

En 2011 les pêcheurs de ces 2 modes de pêche différents se sont plaints de la mauvaise saison qui ne leur a même pas permis de couvrir leurs frais. 

Le problème étant l'utilisation par les propriétaires de pinisi de filets avec des trous d'1centimètre seulement de diamètre et qui ne laissent donc filtrer donc quasi aucun petit poissons alors que la norme nationale exige  2,54 cm de diamètre minimum pour chaque trou du filet. 

Seulement le gouvernement n'a pas réussi à renforcer le contrôle de ces filets ou de mettre en place différentes zones réservées uniquement pour chaque dimensions de bateaux ou techniques de pêche. Rappelons quand même que les pinisi peuvent avoir jusqu’à 30 tonnes de poissons lors de très bon jour. La valeur d’une telle journée de pêche est entre 80 et 300 millions de rupiah.

Avec leurs filets ne permettant pas de laisser s’échapper les petits poissons les Bugis mettent en péril le stock de poissons dans la mer : comment est ce possible pour un petit poisson de devenir grand si il n'y en a plus ? Comment les pêcheurs de jukung peuvent ils réussir à vivre si il n'y a plus de poissons à attraper ? Ces pêcheurs seront alors obligés de chercher d'autres sources de revenus pour survivre ...

Si le département de pêche ne fait pas quelque chose pour l'ouest de Bali alors la future génération de pêcheurs ne saura même pas les noms des différentes espèces car il n'y aura alors plus de poissons dans la mer...

 

EN IMAGES

Pinisi1

 

Vous pouvez constater une décoration de Ganesha sur ce bateau pinisi

Pinisi2

lieux  à découvrir