Ride uncle 2

Le secret du sourire des Balinais

 

J’ai mis du temps à finir cet article commencé un peu avant le réveil du mont Agung dont les médias ne cessent de parler en créant la panique alors qu’à Bali tout le monde est calme. Le temps s’est comme mis au ralenti depuis. J’ai profité d’un moment de répit dans le tourbillon d’occupations qu’a entrainé la montagne des dieux pour me dire qu’il fallait à tout prix que je termine cet article non pas pour moi ou vous qui me lisez mais pour tous ces déplacés du mont Agung…

 

On a beau se dire qu’une catastrophe naturelle est peut être en train de se préparer à Bali je ne peux m’empêcher d’être admiratif envers mon peuple Balinais qui ne se met pas en colère contre les dieux mais au contraire cérémonies et prières redoublent pour les apaiser. A Bali le hasard n’a pour ainsi dire pas sa place, chaque chose qui nous arrive a bien souvent une raison ce qui nous permet de mieux l'accepter.

A Bali nos crémations semblent presque festives car nous célébrons avant tout la vie et savons que la personne morte ne nous quitte pas vraiment, son esprit devenant un ancêtre qui se réincarnera un jour. Nous n’avons pas peur de la mort qui pour nous est juste le signe d’un cycle de vie achevé pour en commencer un nouveau.

Malgré ce qui se passe en ce moment à Bali le sourire est toujours là. Bien sur ce n’est pas simple mais les Balinais ont bien souvent tendance à prendre les choses comme elles viennent et à s’adapter aux situations car le fait d’être en communauté permet de se soutenir, de s’entraider, de se donner du courage.

A Bali la notion de temps est plutôt abstraite, d’ailleurs on n’a pas tout un tas de termes pour distinguer des instants bien précis, ce qui compte pour nous  c'est de tirer avant tout le meilleur du moment vécu, bien pour cela d’ailleurs que nous avons tendance à ne pas nous projeter loin dans le temps et à faire des projets, on prend la vie comme elle vient, c’est elle qui nous porte. Nous ne sommes pas du genre pessimistes même si nous avons peu matériellement nous sommes toujours reconnaissants envers les dieux, la nature etc pour ce que nous avons, pour nous ce sont comme des cadeaux de la vie qu’il faut chérir. Nous préférons voir ce que nous avons plutôt que nous focaliser sur ce que nous n’avons pas pour nous cela n’a que peu d’intérêt de nous plaindre de nos conditions de vie, cela n’apporte rien de vivre dans le stress et de polluer notre esprit de pensées négatives.

Les Balinais ont en fait un secret qui leur évite la frustration, la déception et qui pourrait fortement se rapprocher de la définition du bonheur. Nous avons ce qu'on appelle " Tri Hita Karana " qui est en fait une philosphie qui signifie " Les trois causes de la prospérité " ou encore les 3 causes du bonheur. Il s'agit de créer 3 harmonies : les humains avec les dieux, les humains avec leurs semblables, les humains avec la nature, on forme ainsi une sorte de triangle. Nous les hommes sommes au milieu de ces 3 relations qui doivent être harmonieuses, c'est donc à nous de les entretenir. Ce qui peut expliquer pourquoi nous faisons tant de cérémonies religieuses destinées à remercier pour vraiment tout un tas de choses. Cette philosphie de vie permet l'équilibre du monde physique et spirituel et nous permet de prendre le contrôle de notre vie et être responsable de celle-ci. 

PARAHYANGAN : HARMONIE AVEC LES DIEUX

Certains Balinais pensent que c'est pour construire une bonne relation avec les dieux tandis que d'autres pensent que si on oublie les dieux ils seront fâchés avec nous.

Par exemple dans ma famille il y a un homme d’environ soixante ans cela fait des années qu'il ne va plus au temple on ne sait pas trop pourquoi alors que sa femme et le reste de la famille y vont. Cela fait un an qu'il accumule les soucis de santé jusqu'à ce que dernièrement il soit beaucoup malade. Ils sont donc allés voir un médium traditionel qui a dit que les dieux sont en colère qu'il ne prie plus et ne participe plus à aucune cérémonie et que tant qu'il ne changera pas de comportement et demande pardon il continuera à être malade et ses enfants souffriront également. Du coup une cérémonie de purification a été faite pour lui et depuis il s’investit davantage dans la vie religieuse. 

Mais en fait le concept de Parahyangan va au delà, il s'agit de sensibiliser chaque individu pour qu’il croit faire partie des dieux et que ceux ci sont en nous. Ceci dans l'espoir que les gens puissent contrôler leur esprit, émotions pour leur vie spirituelle lors de leur passage sur Terre. 

PALEMAHAN : HARMONIE AVEC LA NATURE

Palemahan représente l'harmonie entre les humains et la nature. L'homme tente de maintenir cette harmonie en pensant qu'il doit tout à la nature, qu'il se doit de se le répéter  et que si il ne redonne pas à la nature ce qu'elle lui donne alors un jour celle ci cessera d'offrir ce qu'elle possède et se mettera en colère. Par exemple l'éruption du mont Agung en 1963 fut perçu ainsi; on y vit le symbole de la punition des dieux envers nous.  Et avec le nouveau réveil du volcan Agung récemment nous voyons encore la même raison que nous les enfants de la nature sommes punis, mis en garde et devons changer notre comportement, mieux traiter la Terre, être humbles en apprenant à nous contenter et apprécier ce que la nature nous donne plutot que de la vendre à n'importe quel prix. Le 5 octobre 2017 d'ailleurs une grande partie des Balinais ont prié au même moment à midi pour demander pardon aux dieux et pour tenter d'essayer d'apaiser la colère du volcan Agung. Cela vous montre bien comment pour nous nature, hommes et les dieux sont tous en relation et pourquoi il est important pour nous de maintenir l'harmonie qui les unie.

Cette harmonie se retransmet très bien avec une cérémonie que nous avons : il s'agit de tumpek uduh qui est une révérence aux plantes, les arbres qui donnent des fruits etc. Un bel exemple qui montre combien nous tentons d'être vraiment reconnaissants du monde qui nous entoure. 

PAWONGAN : HARMONIE AVEC LES HUMAINS

Avoir de bonnes relations avec son prochain est la base de la communauté de Bali qui est souvent représentée par les banjars. Une harmonie sociale est nécessaire, c’est ce qui fait qu’une société fonctionne. Un tel état d’esprit se manifeste par des activités tel que s’entraider durant les cérémonies, quand un membre de la famille est malade chacun va lui rendre visite en faisant une donation de quelque chose etc. En clair à Bali la vie n’est jamais solitaire. A la fin de la journée ce qui compte c'est l'interaction avec les gens qui nous entourent car sinon nous risquerions de nous enfermer dans un monde où l'égocentrisme prone et cela ne mène nullement au bonheur.

C'est pourquoi lorsque nous regardons le monde nous ne nous devons pas le regarder selon notre point de vue en pensant à nos intérêts mais en ayant un regard sur la communauté. Les activités religieuses ont par exemple ce rôle de rassembler la communauté. Depuis leur plus jeune âge les Balinais apprennent à ne pas affirmer leur propre individualité aux dépens de la paix du groupe. En fait l'envie de constamment essayer d'imposer ses émotions personnelles et avis sur les autres ne démontre pour nous aucunement une intelligence émotionnelle comme le font le contrôle de ses impulsions et l'empathie. 

Souvent vous verrez les Balinais assis, riant bavardant et détendus. Ils passent beaucoup de temps à élever ensemble les enfants, marcher, préparer des cérémonies,  prier ou faire des offres ensemble. Les psychologues réferrent de ce comportement comme "sur la formation de la tâche" qui est en fait une pratique de pleine conscience que nous pratiquons quotidiennement. Prendre son temps est en fait une émotion positive que nous essayons au maximum d'avoir et qui nous permet d'avoir une tranquilité d'esprit.

 

Nous avons 3 façons quotidiennes de mettre en place cette harmonie de pawongan : en ayant de belles pensées, en disant de bonnes choses et en se comportant bien. L'harmonie peut aussi être vue à travers la tolérance et le respect envers les gens que nous connaissons et ne connaissons pas. 

Pour nous les dieux sont en haut, nous sommes au milieu et la nature est en bas et nous devons de respecter ces 3 aspects. Le respect est ainsi vertical et horizontal c’est ainsi qu’on préserve l’harmonie qui permet le bonheur ou du moins permet de s'en approcher.

« L'HUMILITÉ DU RIZ »

Quand une personne a eu beaucoup de succès dans la vie et que la prospérité est atteinte il est important de garder son humilité intacte et devenir comme le riz dans les champs qui est plein de grains et penche sur le côté. La grande sagesse, résulte des gens qui sont plutôt le riz penchant en avant. Quand les germes de riz sont mûres et prêtes à être récoltées une personne sage deviendra comme ce riz complet, agissant avec l'humilité et le bonheur, tranquillement, sans dire beaucoup, et sans être vantarde de ses accomplissements ou succès.

Si une personne s'amème sur le chemin de la vantardise de son succès, symboliquement elle devient comme la graine droite de riz, s'étendant vers le ciel, vide avec un grand ego et aucune humilité.

A Bali, les enseignements du riz sont exprimés à un jeune âge et les Balinais disent qu'il est mieux d'être plutôt "le riz humble" tombant sur le côté et plein "que le riz avec le grand ego" s'étendant au ciel vers le haut, en arrière et vide.

LE MOT DE FIN

Made guide Bali Rêve " Pour nous les Balinais tout est question d'harmonie et d'apprécier tout ce que nous possédons même si ce n'est pas grand chose. Pour nous tout est un cadeau des dieux et nous devons être respectueux de ce qu'ils nous donnent et devons faire attention à notre karma. " et Putu guide Bali Rêve de rajouter " Nous devons tenter de garder notre esprit pur, aussi profond qu'est notre coeur "

société