La parentalité à la Balinaise

5082399699 f3d7e8b7c4 z 1

 

Les parents Balinais élèvent et éduquent leurs enfants d'une façon totalement différente des Occidentaux. Cependant à la lecture de ce qui va suivre vous constaterez que peu à peu dans votre pays vous avez tendance depuis quelques années à revenir à des habitudes que nous à Bali avons depuis toujours.

Imaginez ceci : vous vous baladez en ville à Bali et voyez un petit garçon de 3 ans qui involontairement se met dangereusement sur le bord de la route, votre premier instinct parental serait de le tirer de la très rapidement. Au lieu de cela vous verrez un vendeur le prendre gentiment par la main et le mettre en sécurité calmement et sans récrimination.

Ou encore dans un restaurant un enfant jouant, courant et qui se dirige dangereusement vers la sortie jusqu'a ce que le gardien de sécurité ne l'arrête dans son élan et le porte en rigolant jusqu'a la table de ses parents. Aucun reproche, jugement ou quelconque besoin de récompense de la part de cet homme. Ceci était juste un geste instinctif et naturel de prendre soin des enfants que nous avons. 

Les visiteurs à Bali ne pourront que remarquer cet intérêt que les Balinais ont pour les enfants et vous remarquerez que ces enfants sont heureux et ce même si beaucoup d'entre eux n'ont que peu de moyens.

Les enfants sont pour nous des cadeaux des dieux et ont beaucoup de valeur au sein de notre société.

 

AVANT LA NAISSANCE

La preuve de cette importance est que la première cérémonie d'un enfant commence déjà in utero aux alentours du sixième mois de grossesse, une cérémonie ayant lieu pour s'assurer de la santé du bébé. Une fois le bébé né le placenta est placé dans une noix de coco enveloppée dans du tissu blanc et brulé près de l'entrée de la maison des parents.

Entre le 12eme et 42 eme jour après la naissance du bébé celui ci et sa maman sont considérés comme impurs. Une série de cérémonies aura lieu avec les 2 pour les purifier pour pouvoir participer plus tard aux cérémonies et entrer aux temples. Au 105eme jour il y a la cérémonie des " 3 mois balinais " ou on donne officiellement un nom au bébé qui pourra alors toucher le sol et est reconnu dans la société et la famille car à cette occasion il quitte le monde divin pour rejoindre le monde humain.

Quand un enfant atteint l'adolescence la cérémonie du limage de dents aura lieu afin d'éloigner les 6 ennemies.

 

Les émotions fortes de la part des parents et des enfants sont évitées au maximum car ces émotions sont considérées comme pouvant affaiblir la force de vie des enfants c'est pour cela qu'on prend soin d'eux avec énormément d'attention et de calme. Une part importante de la parentalité dans notre société est d'apprendre à nos enfants de maitriser leurs émotions. La colère étant ignorée.

Bali est souvent dans les discussions concernant le cododo, l'allaitement sur demande et le contact physique constant avec la maman. Jean Liedloff croit que cette façon de faire donne davantage de confiance en soi et d'indépendance par la suite à l'enfant.

 

 

LA COMMUNAUTE & TRADITIONS

 N'oubliez pas qu'à Bali nous vivons en communauté et donc en général chaque famille ne posséde qu'une ou deux chambres pour dormir d'où le cododo avec les enfants ( d'ailleurs mon petit frère de 12 ans dort toujours dans le même lit que mes parents ) car manque de place. Cela pourrait vous choquer mais pour nous cela est normal car nous avons été habitués ainsi. De plus même si nous avions de la place beaucoup d'entre nous n'auraient pas les moyens pour acheter un autre matelas ou un lit pour bébé etc. Vous pourriez très bien donner un lit bébé  à  une femme Balinaise elle ne l'utiliserait surement pas car elle n'a pas l'habitude et continuerait de faire du cododo, question de culture.

Pour ce qui est par exemple de l'allaitement nous considérons cela comme étant ce qu'il y a de meilleur pour les bébés mais aussi parce que cela revient moins cher que d'acheter du lait en poudre, les biberons etc.

Dans notre société les enfants ne sont pas éduqués, élevés que par les parents c'est toute la famille qui y participe car nous vivons en communauté. Une maman d'un bébé est fatiguée, besoin de se doucher quelqun s'en occupera avec plaisir, il ne s'agit pas vraiment de rendre service car cela est naturel pour nous, instinctif. Nous nous entraidons et faisons toujours attention aux autres et veillons sur les enfants, nous avons toujours un œil sur eux, si ce n'est pas un membre de la famille c'est un voisin ou une connaissance qui les surveille de loin pour nous.

Une autre chose est que nous les parents sont peu démonstratifs pour les émotions envers nos enfants :  faire des câlins, des bisous comme chez vous ou par exemple raconter une histoire le soir pour s'endormir comme vous le faites. Ce n'est pas que les parents n'aiment pas leurs enfants on vous rassure c'est juste de la pudeur. Mais avec les nouvelles générations cela évolue.

 

Les enfants Balinais sont tenus de respecter les anciens et donc leurs parents et de s'occuper d'eux lorsqu'ils sont vieux.

Garçons et filles ont des responsabilités différentes pour préserver l'unité familiale.

Les fils sont encouragés à trouver du travail pour supporter l'ensemble de la famille dès qu'ils le peuvent et les filles apprennent beaucoup de leur mère pour les taches domestiques et faire des offrandes etc.

 

 

DERRIERE LE DECOR

Quand des Balinais n'ont pas les moyens financiers suffisants pour élever leurs enfants certains font le choix à leur naissance de les faire adopter par un membre de leur famille ou connaissance ou sinon de les confier à un orphelinat. Par exemple lorsque ma maman fut enceinte de mon petit frère qu'elle a eu très tard le pretre de notre famille voulait l'adopter car il savait que financièrement toute ma famille aurait galérer, à l'époque nous étions moi, mon frère Indra et mes parents à vivre sur mon salaire qui était d'environ 1,000,000 rp à peine à l'époque ... mais mes parents ont décidé malgré tout de ne pas le faire adopter et j'en suis très heureux. Un autre cas une patronne d'un warung que je connais a adopté le bébé d'une de ses employées qui a eu son bébé jeune mais qui n'a jamais voulu révéler qui était le papa de cet enfant et de l'élever seule lui était impossible, elle venait d'un village pauvre, elle a donc choisi de le faire adopter par sa patronne. Des cas comme ceux la il y en a plein ici malheureusement ...

 

A Bali vous verrez aussi parfois des enfants mendier sur la route, ce sont en général des enfants venant de l'est de Bali (région pauvre) mais qui font partie d'une sorte de mafia organisée...

 

société