Face cachée de Bali : polygamie, divorces et un village insoumis

polygamie bali

 

Bali ile hindouiste au coeur de l'archipel musulman qu'est l'Indonésie attire chaque année des millions de voyageurs pour sa culture, sa population et ses paysages. Mais derrière les sourires Balinais se cache aussi une autre face cachée de l'histoire de cette société : celle de la polygamie, des divorces et aussi d'un village qu'on pourrait aussi comparer à celui d'Astérix & Obélix puisque celui-ci est le seul de l'ile à s'opposer à la polygamie qui existe toujours à Bali en ces temps modernes. 

LA POLYGAMIE A BALI

En Indonésie la polygamie est pratiquée et aussi régie par l'Etat qui autorise un homme à avoir 4 femmes du moment qu'il les traite de façon égale. Si celui ci épouse une autre femme sans le consentement écrit de sa/ses première(s) épouse(s) il commet alors un crime qui peut être puni par la loi. Un homme prenant une nouvelle épouse sans ce consentement  menace l'harmonie de la famille donc cette loi vise à assister la(les) première(s) épouse(s) pour obtenir un divorce juste si c'est ce qu'elle souhaite. Dans le cas de divorce pour cause de polygamie non approuvée la garde des enfants de - de 18 ans va généralement à la mère tandis que le père peut rendre visite aux enfants et est obligé de verser un certain montant de pension fixé par un juge. 

 

Cependant sur l'ile de Bali ces contraintes légales sont peu appliquées. La majorité des Balinais n'ont qu'une seule épouse cependant la polygamie est permise. Les Balinaises protestent rarement à l'arrivée d'une nouvelle épouse car sous la loi traditionnelle Balinaise, adat le divorce signifie qu'une femme doit retourner dans sa famille de naissance et que ses enfants doivent rester avec la famille de l'ex époux avec des droits de visites pour la mère bien souvent non reconnus : inexistants. A cause de cela ces Balinaises préfèrent endurer un mariage polygame afin de ne pas tout perdre et de vivre avec la honte d'un mariage échoué. 

Aussi même si ce genre de mariage ne convient pas à ces épouses parfois elles préfèrent rester car elles ne se voient pas vivre par elles-mêmes car elles sont dépendantes financièrement de leur époux. 

 

A Bali l'héritage se fait par une lignée male. Le rôle attendu des femmes Balinaises est de servir la famille et de se marier jeune tandis qu'on attend des hommes qu'ils donnent un fils. Aussi certains hommes ne se marient pas avant que la femme qu'ils fréquentent ne soit enceinte. 

La culture balinaise attend de chaque membre de la communauté de travailler, prendre part aux événements et être invité aux cérémonies et les Balinaises occupent une part importante à tout cela... 

AMOUR - MARIAGE - DIVORCE

Au regard de l'amour et du mariage à Bali le "partenariat" entre homme et femme semble inégal : les femmes doivent être fidèles tandis que les hommes doivent être responsables dans le sens que leurs infidélités ne doivent pas devenir une raison de demande de divorce car ils subviennent aux besoins de la famille. Certaines femmes Balinaises s'attendent à ce que de temps en temps leur époux soit infidèle, si cela se produit alors elles ne peuvent qu'accepter la situation. Ici quand un Balinais a une maitresse il fait tout son possible pour cacher cette aventure car les Balinais connaissent toujours beaucoup de monde et tout peut donc se savoir très vite. Car lorsqu'une aventure est rendue au grand jour l'homme n'a que 2 choix : soit cesser sa relation avec sa maitresse soit l'épouser. Alternativement aussi une grossesse programmée de celle-ci peut résoudre le problème car les Balinais assument presque toujours la responsabilité de leur paternité. Une cérémonie maritale discrète dans ce cas la aura lieu pour donner une image plus respectueuse du couple. 

On vous disait que les femmes Balinaises sont fidèles mais bien entendu ceci est un article et on y parle de généralités. Il y a donc bien sur des exceptions qui avec le modernisme de Bali permet davantage des infidélités de la part des Balinaises. Ici lorsqu'on découvre qu'une femme est infidèle alors la décision est rapide et unanime : elle doit retourner dans sa famille de naissance ce qui apporte bien souvent de la honte à cette dernière mais de notre point de vue il vaut mieux cela plutot qu'elle se retrouve seule, sans nulle part où aller.

PENGLIPURAN : LE VILLAGE QUI DIT NON A LA POLYGAMIE !

Le village de Penglipuran est l'un des plus anciens villages de Bali qui adhère toujours à des coutumes et une culture ancestrales aujourd`hui perdues. Ce village est le seul de Bali qui par le maintien de ses traditions et la mise en place de règles tres anciennes "interdise" la polygamie. 

 

L'interdiction de la polygamie à Penglipuran a été transmise de génération en génération et cette règle existe afin de préserver l'harmonie du village. Village qui considère un tel mariage comme étant un péché qui va à l'encontre du concept de Tri Hita Karana qui consiste à la recherche d'équilibre, harmonie, de bonheur mais qui est aussi un devoir envers les dieux, les gens et l'environnement. Dans cette philosophie il était clair pour les gens de Penglipuran que le mariage polygame n'apporte pas de bonheur mais des problèmes, et dans le but de protéger les femmes une règle d'exile a été créée. 

A Penglipuran il est strictement interdit d'avoir une seconde épouse et si jamais un Balinais de ce village désire vraiment vivre dans la polygamie il doit alors se retirer dans un  terrain vacant en retrait des autres maisons au sud du village et connu sous le nom de " karang madu " = zone polygame. Devant ce lieu il y a même une pancarte avec inscrit karang madu (ref : photo d'introduction de notre article).  Ce terrain mesure 9 x 21 mètres et est considéré comme spirituellement impure, de ce fait tous les fruits cultivés sur cette terre comme les bananes ne peuvent pas être cueillis afin de servir d'offrandes pour les cérémonies mais uniquement pour être consommés. 

Tout villageois qui voudrait violer cette règle interdisant la polygamie devra alors s'installer sur ce terrain avec sa seconde épouse. Mais cela va plus loin. En effet ils n'auront pas le droit de passer devant certain numéros de rues dans le village. Un de ces numéros est justement l'intersection entre la rue principale et le bale de réunion des villageois. Le couple polygame n'a le droit de quitter le village que par la rue sud de leur terrain. Mais ce qui est encore plus "punitif " dans tout cela est l'interdiction pour eux d'aller au temple du village.  De plus aux yeux du village leur mariage ne sera jamais reconnu et donc leurs descendants ne pourront pas non plus entrer dans les temples. En clair cet exile est une sorte de la rejet comme étant un membre de la communauté du village ce qui pour un Balinais est terrible.

 

En tout cas il est à noté que depuis plus de mille ans personne n'a jamais eu à aller s'installer sur cette terre d'exile de karang madu ...

société